Liberté pour Öcalan – Solution politique et negociée à la question kurde en Turquie

476

Liberté pour Öcalan – Solution politique et negociée à la question kurde en Turquie

Abdullah Öcalan, le leader populaire kurde, se trouve sur l’île turque d’Imrali depuis 1999. Il est complètement isolé là-bas. Depuis 2011, aucun avocat n’est parti et, depuis 2015, également sa famille et des politiciens ont été incapables de lui rendre visite. Cette isolation constitue une violation des droits d’Öcalan et est contraire aux normes internationales. La Turquie est membre du Conseil de l’Europe et est liée par ses normes, mais la Turquie viole également ces propres lois. Les circonstances dans lesquelles Öcalan est coincé, son isolement, les punitions arbitraires et motives par des raisons politiques … ne peuvent en aucun cas être expliquées ou justifiées. Même les lois turques sont violées. La crainte du gouvernement de l’AKP pour Öcalan et sa tentative de le faire taire prouvent une fois de plus que l’état de droit et la démocratie en Turquie sont inexistants. Le silence de l’UE et du Conseil de l’Europe montre également que la communauté internationale et l’Occident sont complices de ce crime et de l’oppression des Kurdes.

Néanmoins, il est important pour tout le monde que Öcalan soit retiré de l’isolement et puisse parler en tant que leader politique. Öcalan est favorable à une solution politique et négociée à la question kurde en Turquie. Mais ce n’est pas à la volonté du Erdogan belliciste, qui maintient son régime par le chauvinisme et l’autoritarisme. Öcalan est aussi l’idéologue avec les idées duquel les Kurdes façonnent leur société démocratique sociale, multiculturelle et radicale. Les Kurdes tentent d’y parvenir à la fois en Syrie (Rojava) et en Turquie (Bakur), mais sont attaqués de toutes les manières brutales possibles par le gouvernement de l’AKP et son partenaire de coalition MHP, les loups gris fascistes. C’est parce que l’AKP et l’Etat turc n’ont pas de réponse politique et pacifique à la question kurde.

Les Kurdes du monde entier, également en Belgique, protestent pour exiger la libération d’Abdullah Öcalan et donner ainsi une chance à une solution démocratique, politique et négociée. Quiconque veut la paix en Turquie, au Kurdistan et au Moyen-Orient doit soutenir cette demande des Kurdes. Nous demandons à toutes les personnes et organisations démocratiques, progressistes et révolutionnaires de demander la libération d’Abdullah Öcalan et de montrer leur solidarité avec les Kurdes.

Date: 14/04/2018
Heure: 14:00h
Lieu: Place Saint-Lambert, Liège