L’AKP mène une nouvelle campagne de massacres au Kurdistan

622

L’AKP mène une nouvelle campagne de massacres au Kurdistan

Exécutions, tortures, surveillance et disparitions dans le village de Xirabê Baba de Mêrdin/Nisêbîn

NusaybinLe 1er février, le gouvernement turc a imposé un couvre-feu dans neuf villages kurdes. Ceux-ci ont été levés le lendemain mais celui du village de Xirabê Baba est toujours en place. De plus, des soldats turcs ont exécuté trois personnes, ont démoli ou brulé des maisons, et ils ont également mis de nombreux villageois sous surveillance. Les forces armées ont bloqué les accès aux villages, coupé les lignes téléphoniques et Internet. Ceux-ci ont ensuite attaqué les villages avec des bombes à gaz et n’ont pas permis le transfert des blessés à l’hôpital. L’embargo que les forces du palais de l’AKP ont placé sur Xirabê Baba est en cours. En plus de l’exécution de 3 personnes, les forces turques ont torturé 39 personnes et il n’y a aucune nouvelles à propos de 2 autres. Aucune connexion n’a pu être établie avec le village.

Torture et surveillance

Ceux qui sont détenus dans les quartiers du TEM (Bureau Anti-terreur) sont : Huseyîn Toy, Gulbahar Toy, Canê Gokturk, Nîhat Gokturk, Songul Koçhan, Telfa Koçhan, Emîne Gokturk, Alî Gokturk, Haydar Golçik, Sefkan Bayhan, Turkan Bayhan, Şevkî Akat, Halîl Zengîn, Abdulmabit Yakut, Şakîr Yakut, Hasan Bayhan, Rifat Bayhan, Mehmet Tahir Gorgun, Baran Gorgun, Îsmaîl Ay, Osman Dogan, Abdullah Dogan, Alî Gorgun, Hatîn Tunc, muxtar Ferhan Bayhan, Şukru Gorgun, Necmîa Gorgun, Îsmaîl Tunc.

Il a été signalé que les détenus avaient été torturés sur la place centrale des villages, après quoi ils avaient été emmenés aux quartiers du TEM. C’est le cas de Sabrî Gorgu, Behçet Koçhan, Vasfî Dogan, Ferhan Dogan, Édip Ay, Mecît Bal, Halit Toy, Mehmet To, Şukru Koçhan. Cependant, il n’y a aucune information à propos des lieux où se trouvent Suleyman Yakut et Mehmet Bal.

Une députée du HDP de Amed/Diyarbakir, Feleknas Ûca, a souligné que le terrorisme d’État est à l’oeuvre à Xirabê Baba et que, en raison de l’embargo imposé, il n’y a pas de nouvelles précises concernant le village. Elle ajoute : ”Les habitants du village sont emprisonnés dans leurs maisons, l’embargo est en cours, il n’y a ni droit de passage ni droit de sortie du village et nous ne savons pas ce qu’il se passe à l’intérieur”.

Qu’est-ce qu’on nous cache ?

Ûca a souligné que même si l’opération militaire était terminée dans le village, les militaires turcs ont continué leur embargo parce qu’ils veulent effacer toutes leurs traces de leur barbarie. A ce propos elle dit : “Pour le moment, nous n’arrivons pas à avoir une vue claire de ce qu’il se passe dans le village; Mise à part l’exécution de 3 personnes, nous n’avons pu acquérir rien d’autre comme information parce qu’ils n’autorisent pas l’entrée de notre délégation”.

Appel urgent :

Depuis l’année dernière, plusieurs villages et districts kurdes tels que Varto, Cizre, Sur, Silopi et Hezex, Nusaybin, Gever, Derik, Kerboran, Şırnak, Farqin, Bağlar, Bismil et Qoser ont été détruits et des centaines de civils tués. Maintenant nous assistons à la même chose dans ce village qui est entrain d’être détruit et sa population exécutée.

Notre appel immédiat aux institutions internationales et à l’opinion publique est de prendre les mesures nécessaires contre les atrocités de l’Etat turc au Kurdistan.